FFDestiny
shadow hearts covenants



 



Derniers sujets margin-top -10px
» Obtenir Titan
Mer 24 Mai - 15:50 par Shiva

» Présentation Miko
Mer 24 Mai - 15:46 par Shiva

» Les nouveautés de FFXV
Ven 21 Avr - 17:01 par Shiva

» Assaut général (21/04 au 30/04)
Ven 21 Avr - 16:53 par Shiva

» Terra Battle : Symphonie onirique (16/04 au 15/05)
Ven 21 Avr - 16:51 par Shiva

» Nouveau design (21 avril 2017)
Ven 21 Avr - 16:39 par Shiva

» [Votre avis] Final Fantasy XV
Jeu 20 Avr - 17:13 par Shiva

» Analyse de Kefka et Terra
Jeu 20 Avr - 17:00 par Shiva

» Le continent flottant (20/04 - 05/05)
Jeu 20 Avr - 16:21 par Shiva





  






Partagez|

shadow hearts covenants

avatarchoco-samaTurks
Masculin
♦ Gils 4263
♦ Messages : 2064
♦ Age : 30
http://yunasquallfantasy.forumactif.com/forum.htm
MessageSujet: shadow hearts covenants  Mer 10 Juin - 16:02

source JV



Celles et ceux qui se sont essayés au premier
Shadow Hearts savent à quel point le RPG de Aruze est un OVNI dans le
paysage vidéoludique. Se reposant sur une ambiance proche d'un survival
horror tout en profitant d'un système de combat absolument génial, car
basé sur la stratégie et les réflexes, ce titre a fortement marqué les
esprits.. Si le troisième épisode est d'ores et déjà en préparation,
voici que nous arrive le deuxième épisode de cette fabuleuse série, et
en français s'il vous plait, tout ceci grâce à Midway.


A l'heure où une grosse société comme Ubisoft nous fait grâce de
sortir en Europe le magnifique Star Ocean 3, mais dans une version non
localisée, qui plus est dans un 50 Hz bien tassé, nous nous devons de
remercier des sociétés comme Koei ou Midway. Si la première a pris le
risque de sortir des RPG a priori destinés à tout un petit nombre (bien
que réellement démentiels), la seconde fait aussi fort en nous
localisant Shadow Hearts : Covenant qui profite comme son grand-frère
de sous-titres français. Ceci est tellement rare aujourd'hui que je ne
puis que féliciter Midway qui se démarque clairement de ses concurrents
par un vrai respect du joueur. Car il faut bien voir que si Shadow
Hearts est une série bourrée de qualités, elle est bien moins
médiatisée que des sagas comme Final Fantasy ou même Dragon Quest, dont
le huitième épisode n'est toujours pas prévu en Europe, une honte !
Bref, le fait de rendre ce titre plus accessible aux anglophobes est
une excellente initiative et je ne pouvais faire autrement que de
commencer mon test en saluant ce bel effort.

Les superbes décors participent vraiment à l'ambiance mystérieuse du jeu.Shadow
Hearts : Covenant, en tant que suite directe du premier épisode, se
déroule deux ans après les événements du premier volet, soit en pleine
première guerre mondiale, en 1915 très précisément. Débutant sur une
superbe cinématique qui allie barbarie et gothisme, le titre débutera
en nous présentant les deux premiers personnages jouables que sont
Karin Koening, un lieutenant de l'armée impériale allemande, et Nicolai
Conrad, un cardinal envoyé par le Vatican pour enquêter sur le petit
village de Domrémy où serait apparu un mystérieux démon. Très
rapidement, les choses vont se révéler plus compliquées que prévu et
c'est alors qu'interviendront des visages bien connus des joueurs du
premier épisode. Ainsi, Yuri Hyuga, le héros principal de Shadow
Hearts, fera son apparition, tout comme un certain Gepetto "armé" de sa
marionnette Cornelia ou encore un loup blanc du nom de Blanca. La
première chose qui fait plaisir est que Covenant garde ce subtil
mélange d'horreur, de romanesque et d'humour. On a un peu de mal à
imaginer que le résultat fonctionne et pourtant c'est bien le cas. De
ce fait, Covenant suit le même chemin que son aîné avec des situations
dans le même ton, oscillant entre le grivois ou un humour plus subtil.
Mais ce qui est encore plus étonnant tient au fait que le scénario est
toujours aussi captivant.

Rendez-vous chez Pierre pour obtenir de nouvelles robes pour Cornelia.En
premier lieu, c'est bien l'atmosphère européenne du jeu qui lui confère
un charme fou. De plus, il faut avouer qu'il y a une certaine fierté à
voir un RPG japonais se déroulant à Paris ou au Havre. Ensuite, tout
comme le premier épisode, le synopsis nous conviera à voyager en dehors
des frontières françaises, notamment en Angleterre ou au pays de Galle.
Bien que l'humour s'intègre parfaitement, l'ambiance est plutôt sombre
et très adulte. Je ne vous ferai pas l'affront de vous en dire trop sur
le déroulement de l'histoire mais sachez que vous aurez le plaisir de
retrouver le charismatique Roger Bacon et que Yuri sera une fois de
plus confronté à ses démons, au sens propre comme au sens figuré.
D'ailleurs, on touche ici un point important du titre qui tient à la
nature démoniaque du héros et qui lui permettra de fusionner avec
plusieurs âmes de monstres afin d'obtenir une puissance gigantesque.

N'hésitez pas à utiliser le roue du Jugement pour obtenir des ristournes.Ceci
nous amène au système de combat qui est un des meilleurs qu'il m'a été
donné de voir dans un RPG. Tout d'abord, précisons que plusieurs
personnages auront droit à des techniques de combats spécifiques.
Ainsi, Yuri pourra se transformer en diverses créatures qu'il pourra
rendre plus puissantes au fur et à mesure du jeu. Mais avant de pouvoir
se transformer, notre héros devra se rendre dans son subconscient pour
y acquérir les âmes des monstres rattachées aux autels d'un cimetière.
De plus vous pourrez augmenter les caractéristiques de vos monstres en
chargeant les autels d'âmes propres à chaque monstre. En contrepartie
de cette puissance, Yuri ne pourra utiliser de magie, ce qui ne sera
pas le cas d'autres personnages qui pourront se doter de symboles de
magie afin d'obtenir des pouvoirs supplémentaires qui seront plus
efficaces à mesure que vous utiliserez leurs pouvoirs. Outre les
habituelles commandes qui vous permettront d'attaquer, de vous
défendre, d'utiliser un objet ou de fuir, on trouve de nombreuses
améliorations du système de combat.

Le subconscient de Yuri cache un cimetière dans lequel vous pourrez vous rendre pour obtenir davantage de fusions.Désormais,
lorsque vous attaquerez, vous aurez le choix entre plusieurs types
d'attaques (normale, violente, projection..) qui seront plus ou moins
puissantes mais aussi plus difficiles à réaliser grâce à la trouvaille
initiée dans Shadow Hearts, la Roue du jugement. Qu'est-ce donc ? Et
bien, c'est à partir de cette roue que tout va se jouer, aussi bien au
niveau des combats que des achats. Le tout se présente sous la forme
d'une roue constituée de plusieurs zones. Suivant les actions que vous
effectuerez, vous devrez faire en sorte de toucher plus ou moins de
zones pour réussir votre coup. Prenons un exemple. Lors d'un combat,
vous décidez d'effectuer une attaque magique. Dans ce cas, vous devrez
en premier lieu toucher une zone verte pour amorcer votre attaque.
Ensuite, vous devrez appuyer une seconde fois sur le bouton X lorsque
le curseur se trouvera dans une zone bleue pour valider le sort et en
déterminer le puissance, celle-ci étant plus grande si vous arrivez à
atteindre l'extrémité de la zone. Le tout demandera alors de solides
réflexes, surtout si vous voulez réaliser de plus puissantes attaques
en touchant de toutes petites zones rouges, dites de frappe, adjacentes
aux zones bleues ou jaunes (propres aux attaques physiques). Très
simple à prendre en main, ce système est purement génial et dynamise
drôlement les affrontements au tour par tour. Sachez également que
Covenant améliore le tout puisque vous pourrez maintenant modifier de
façon plus poussée la Roue du jugement grâce à des items, en y
rajoutant des zones de frappe, en les élargissant pour plus de
facilité. Enfin, vous pourrez également opter pour une roue
automatique, grâce à laquelle vous ne manquerez jamais votre coup. En
contrepartie, vos attaques seront moins puissantes et vous ne pourrez
pas jouer autant de tours qu'avec une roue manuelle. Bien sûr, vous
bénéficiez toujours d'une roue lors d'achats d'objets afin d'essayer
d'obtenir des ristournes supplémentaires. Par contre, si vous manquez
votre coup, vous serez dans l'obligation de payer l'item beaucoup plus
cher.

Le jeu a beau comporter nombre de personnages loufoques...En
dehors de la Roue du jugement, il est bon de préciser que chaque
personnage aura à sa disposition des pouvoirs spéciaux. Vous devrez
trouver des partitions musicales de l'opéra des Nibelungen, de Wagner,
afin que Karin apprenne de plus en plus de techniques d'épéistes alors
que Blanca devra participer au Tournoi des loups, en affrontant ses
congénères de par le monde, pour obtenir davantage d'attaques. Gepetto,
lui, devra dans un premier temps obtenir des cartes d'Apollon qu'il
faudra ensuite donner au couturier Pierre Magimel, afin qu'il
confectionne de nouvelles robes pour Cornelia qui lui permettront
d'utiliser des sorts. Question nouveautés, on note désormais la
possibilité de réaliser des combos avec deux personnages. Pour ce
faire, vous devrez placer un personnage derrière un autre, faire
attaquer ce dernier puis appuyer très rapidement sur une touche qui
apparaîtra à l'écran pour que le second personnage attaque dans la
foulée. Faites aussi attention à bien surveiller vos points de HP, de
MP et surtout de SP, ces derniers dégringolant à mesure que vous
attaquez et rendent vos personnages incontrôlables une fois tombés à 0.

...il n'en reste pas moins relativement sombre.La
grande force de Shadow Hearts Covenant est bel bien de proposer un
gameplay accessible à tous, intuitif, dynamique et riche en
possibilités. C'est d'autant plus vrai que désormais, les combats se
déroulent à 4 personnages contre 3 dans le premier Shadow Hearts. Par
contre, je regrette un peu que la construction du titre n'ait pas
changé, le tout étant assez linéaire et ne permettant pas de revenir
dans certains lieux déjà visités. Ce dernier point m'avait bien agacé
dans Shadow Hearts et il est vraiment dommage que ceci n'ait pas été
amélioré. On retrouve aussi la petite astuce, issue de Final Fantasy
IX, qui affichera un point d'interrogation quand vous serez près d'un
objet masqué ou lorsque vous pourrez interagir avec un élément du
décor, certains donnant lieu à de petites énigmes dans la veine de
celles d'un Resident Evil. De plus, le mini-jeu de la loterie reprend
lui aussi du service et vous demandera une fois encore de trouver des
cartes de loterie cachées puis d'aller voir des membres de la loterie
pour tenter de gagner des objets par le biais d'un petit jeu de hasard.

Remarquez au passage une certaine Mona, à droite de Yuri.Les
joueurs qui ne jurent que par les graphismes pourront aussi critiquer
le design très moyen de plusieurs monstres ou le fait que plusieurs PNJ
ne bougent pas d'un pouce. Mais ce serait vraiment idiot de s'arrêter à
l'esthétique du titre tant le scénario et la jouabilité sont exquis. De
plus, si le jeu est un peu à la traîne question 3D ou effets spéciaux,
on ne peut nier la grande beauté de nombreux décors. Ceux-ci témoignent
en effet d'une belle recherche graphique qui distille des atmosphères
éthérées, angoissantes ou poétiques. En somme, Shadow Hearts : Covenant
est la digne suite de son prédécesseur. Installant une ambiance
mystérieuse et un scénario intelligent doté d'un solide humour décalé,
le titre se permet même le luxe d'améliorer un système de combat déjà
excellent. En résulte naturellement un grand RPG qui se laisse déguster
de bout en bout. Un jeu très différent d'une production Square Enix
mais tout aussi convaincant et passionnant.

Logan , le 14 mars 2005


président de la SPBFF

shadow hearts covenants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SHADOW HEARTS "not for resale"
» PS2: shadow hearts 3, valkyrie profile 2, rogue galaxy, etc.
» Jeux + GC
» SHADOW HEARTS
» Recherche Shadow Hearts 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Final Fantasy Destiny :: Jeux Vidéos et Cie :: Wonder Square :: Discussions divers :: Autres RPG-